Covid-19 : attention aux arnaques

Depuis le début du confinement, certaines personnes malintentionnées tentent de surfer sur ce climat anxiogène pour en tirer profit. Leurs cibles prioritaires sont les personnes vulnérables et tout particulièrement les séniors.

Le démarchage frauduleux
Le Covid-19 fait émerger de nouvelles professions et notamment celle de « décontaminateur ». Ces escrocs se présentent à votre domicile et vous proposent, contre une somme d’argent, d’éradiquer le coronavirus de votre logement. Bien sûr, il s’agit d’une arnaque puisque aucune décontamination de logements privés n’est prévue à ce jour par les services de l’État.

Rappelons que pour limiter les risques, il est recommandé de nettoyer tous les jours, avec de l’eau de javel les endroits que l’on est susceptible de toucher plusieurs fois et/ou dès que l’on rentre chez soi, juste avant de se laver les mains : interrupteurs, poignées de porte, robinet, téléphone... Le sol, les chaises, la table, les télécommandes, la salle de bain et les toilettes doivent aussi être également passés au crible.
Pensez également à nettoyer régulièrement votre chambre. Pour les vêtements et les draps, un lavage à 60 degrés pendant 10 minutes permet de réduire radicalement les chances de contamination. 
Dans la cuisine, appliquez les règles strictes d’hygiène avant la préparation de votre repas : lavage des mains, des couverts, des surfaces, des aliments... Il est également conseillé de retirer l’emballage de vos courses. 

Des visites au nom de l’hôpital
Certains centres hospitaliers ont mis en garde contre "des appels malveillants" récemment passés auprès de personnes âgées, au nom de l’hôpital.
Les auteurs prétendent devoir passer chez les personnes habituellement prises en charge pour s’assurer qu’elles disposent bien du matériel médical nécessaire à leur maintien à domicile. Ceci n’est qu’un prétexte pour s’introduire chez les personnes les plus fragiles afin de dérober des biens ou de l’argent ou bien faire des repérages en vue d’éventuels futurs cambriolages.
N’ouvrez la porte qu’aux services de soins infirmiers à domicile habituels.

Des arnaques à l’attestation dérogatoire
Un trafic court aussi sur internet avec des sites non officiels qui proposent des attestations de déplacement payantes ou pouvant être directement renseignées en ligne. Ce type de procédé expose à un risque de vol de données personnelles en vue d’escroqueries, comme le précise la plateforme nationale d’information sur le risque numérique cybermalveillance.gouv.fr. 

Pour rappel, la période est propice aux arnaques aux faux mails officiels. Cette méthode appelée « phishing » est l’envoi de faux mails prenant l’aspect de courriers officiels.

Si vous pensez être victime d’une de ces arnaques, vous pouvez contacter la brigade numérique de la gendarmerie nationale.

Par ailleurs, que vous soyez une entreprise ou un particulier, vous pouvez également contacter info Escroqueries au 0 805 805 817 (Numéro vert, appel gratuit). Composée de policiers et de gendarmes, la plate-forme « info Escroqueries » est chargée d’informer, de conseiller et d’orienter les personnes victimes d’une escroquerie. Le service est ouvert de 9 heures à 18 h 30, du lundi au vendredi.