Mécanique "sauvage" : la Ville a pris un arrêté

Suite à de nombreux cas de mécaniques « sauvages » sur la voie publique, la Ville a pris un arrêté pour réglementer cette pratique (Arrêté 2018-39 du 8 mars 2018).

La mécanique « sauvage » est assimilée aux réparations importantes sur les véhicules, par exemple, le changement de pièces de moteurs, de travaux de carrosserie, etc. Suivant cet arrêté, cette pratique est strictement interdite sur la voie publique ainsi que sur les espaces privés ouverts au public.

L’objectif est de préserver l’environnement (éviter le déversement d’huile) et assurer la tranquillité et la propreté des espaces publics. La mécanique assimilée à de petits dépannages courants (changement d’ampoules, roues, batterie…) est tolérée, sous condition du respect de l’environnement et du voisinage.
Toute infraction à cet arrêté entraînera un procès-verbal.