Route reliant le bourg à la route de Lorient

L’ancien Manoir du Bas Vezin (coulée verte après les étangs de Boaré), se trouve à 500 mètres du bourg. Il possédait autrefois une chapelle, une fuie et une prison. La maison actuelle, qui fut fermé, a été édifiée avec les matériaux du manoir. Elle contient une pierre sculptée d’une tête de femme, au dessous de laquelle on a gravé la date de 1790. Le manoir possédait un grand étang et une avenue. On y cultivait de la vigne au XVème siècle.

L’ancien Manoir de la Longrais, est à 900 mètres du précédent.

Le château de Montigné, se situe à 800 mètres du précédent. Il a été reconstruit en 1675 et présente deux pavillons non saillants à toits très élevés ; au centre se dresse une lanterne surmontée d’un toit en carène et d’un campanile. Un perron simple et coudé protégeait autrefois une petit « chapitreau ». Le manoir conserve une orangerie, une fuie et une chapelle construite en 1749, actuellement disparue.
Montigné possédait un droit de haute justice qui s’exerçait « soulz l’ourme estant au cimetière ». Les exécutions capitales se faisaient au XVIIème siècle aux branches d’un chêne sur le bord de la route de l’Hermitage à Rennes, sur le pâtis de la Motte-Gaudin, c’est ce que l’on appelait « une justice verte ». On y cultivait la vigne au XVème siècle. Le nom de Montigné, par son suffixe « Gné », semble avoir une origine gallo-romaine et venir d’un nom d’homme Montinius. (Photo à gauche (c) Inventaire général, ADAGP, 2006)