Bourg de Vezin

La mairie, jusqu’aux années 1925-1926, se trouvait au premier étage de l’ancien café Bigot. On y accédait par un escalier extérieur. Dans les années 1930, le Maire Mr Bigot, fit construire une mairie jouxtant l’école publique (place de l’église). En 1955, Mr Fernand Bons, maire, fit construire à son tour, une nouvelle école publique et une mairie y attenant, route de Montigné, devenue rue des Violettes. La population augmentant rapidement, un nouveau bâtiment communal dut être construit sous la municipalité de Mr Rahn, maire, rue de Rennes. Une recette rurale des PTT occupa le local de la mairie rue des Violettes, en attendant la construction de l’actuel bureau de Poste. (photo à gauche).

L’église Saint-Pierre a pour deuxième nom Saint Méen. Elle est érigée en 1020 comme chapelle romane, puis elle est rebâtie au quinzième siècle. L’église fut à nouveau reconstruite en 1826 en son état actuel. Le cimetière l’entoure jusqu’aux années cinquante. Vezin possède une cloche datée de 1759, inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques. On peut également remarquer le calvaire en granit rose près de l’église du XVIème siècle, vestige d’un enclos paroissial. (photo à droite)

Le calvaire, était autrefois inséré dans l’enclos paroissial qui comprenait le cimetière. Il est historié sur deux faces et comporte des écussons sur son socle. Le Christ est représenté d’un côté », la Vierge à l’Enfant de l’autre. Il est daté du XVIème siècle, mais le modelé des deux personnages est encore très médiéval ; ils adoptent une position hiérarchique et leur tête est légèrement disproportionnée par rapport à leur corps.

Un ancien hôpital, à l’angle de la route de Montfort et de la rue des Violettes, existe dès 1958 ; il avait été fondé par les seigneurs du Bas-Vezin pour loger les pèlerins se rendant au « Grand Saint Méen » autrement dit Saint Méen le Grand. Il possédait une chapelle et une fontaine qui existe toujours. Par la suite, cet ancien hôpital devint une forge. Elle est aujourd’hui la maison communale. (Photo à gauche (c) Inventaire général, ADAGP, 1973)

La fontaine Saint Méen, se trouve à l’ouest de l’hôpital, sur un petit chemin très ancien. Autrefois, elle était fréquentée par les pèlerins. Son culte est surtout populaire au Moyen Âge où la tradition lui prête des vertus d’intercession contre les maladies de la peau comme la gale. La fontaine aurait ainsi pour attribut miraculeux le pouvoir de guérir les maladies des yeux.

L’ancienne prison, se situe sur les bords de la route de Rennes. Cette maison d’habitation, appelée un moment « maison du rosier » est l’ancienne prison des seigneurs de Montigné, qui possédaient un droit de haute justice sur Vezin. Ses fenêtres dotées de grilles et de fleur de lys côté rue sont un vestige de cette précédente fonction.

L’ancien Manoir de la Cochardière, est à 100 mètres à l’est de l’église, sur le bord de la route de Rennes. Actuellement, c’est un centre commercial, le cachet ancien de l’ensemble a été respecté.